Non classé

TROP TÔT POUR CRIER VICTOIRE

Mise à jour sur la pétition
Nous rappelons que le Comité de quartier Charles Gide soutient totalement cette pétition, même si elle n’a pas été rédigée par lui, et encourage la campagne de signature.
UCETIA
  » 5 avr. 2017 — L’impact des deux pétitions présentes sur le site change.org ne s’est pas trop fait attendre.

En effet, Madame la Présidente de la Région Occitanie, s’est déplacée sur France Bleu. Elle s’est exprimée sur le sort à réserver à l’époustouflant ensemble mosaïque du Ier siècle avant JC, découvert à Uzès et dont tant la presse française qu’internationale se sont fait les échos.

Celui-ci, rappelons-le, est prié après 20 siècles sur le lieu de sa pose, de faire place à la modernité, à savoir à l’édification d’un élégant dortoir.

On ne peux que se féliciter de l’impact de ces pétitions et notamment de celle de PRIMA VERA destinée à la Présidente de Région (alors que celle-ci s’adresse principalement à la DRAC OCCITANIE et à la Préfecture de Région.)
Cette intervention radio est en effet déjà, en elle-même, un premier succès.

Néanmoins, nous devons rester extrémement circonspects sur le contenu de cette intervention.

Sous réserve d’une retranscription strictement fidèle, Madame la Présidente de la Région aurait déclaré que les mosaïques devaient être « sauvegardées et accessibles à tous » et qu’elles devaient rester à Uzès « dans un lieu dédié ».

Si vous accordez une importance au sens des mots, vous pouvez aisément déduire que le projet de dépose des mosaïques uzétiennes n’est pas expressément remis en cause.

Que veut dire un « lieu dédié? » La conservation dans un lieu dédié n’est pas obligatoirement, le maintien sur site de découverte, IN SITU.

S’il advenait au final que les mosaïques étaient arrachées au sol pour être stockées quelque part dans un coûteux entrepôt climatisé à Uzès, Madame la Présidente n’aurait fait que dire une vérité.

S’il advenait que les mosaïques finissaient stockées dans une immense salle ouverte au public ET située à Uzès, elle n’aurait de même fait que dire une vérité.

Au mieux, nous pourrions dire que Madame la présidente de région n’a pas pris position par des mots précis et qui engagent.

Restons donc vigilants et mobilisés.

Continuons de soutenir et de partager la pétition demandant le maintien « IN SITU » de la mosaïque d’UTECIA (et non pas son entreposage « quelque part à Uzès ») . »