Editoriaux

NON au massacre précipité ! OUI à un moratoire ! Le temps d’élaborer un projet ambitieux pour Uzès, l’Uzège et l’Occitanie

Les lettres suivantes ont été adressées en ce sens au Maire d’Uzès et à la Présidente du Conseil Régional de la région Occitanie :

Uzès le 18 avril 2017

Monsieur le Maire,

Veuillez trouver ci-joint les 1373 signatures de la pétition « La Mosaïque Romaine est depuis 2000 ans à Uzès et doit rester in situ ». Cela s’ajoute à la pétition UCETIA sur www. change.org qui, à ce jour, a rassemblé plus 4200 signatures

Celles-ci ont été recueillies à l’entrée des journées portes ouvertes du chantier des fouilles archéologiques ainsi qu’aux abords du marché d’Uzès du mercredi 5 avril 2017 et chez les commerçants du quartier. Elles montrent l’attachement des Uzétiens et des habitants du pays de l’Uzège à leur patrimoine.

Persuadés, Monsieur le Maire, que vous partagez notre émotion, nous vous prions de bien vouloir intervenir auprès des instances régionales pour que soit déclaré un moratoire des travaux en cours. En effet cette période de réflexion permettrait l’étude de faisabilité d’un projet ambitieux pour Uzès. Celui-ci devrait inclure, après leur restauration, la conservation de ces mosaïques in situ, dans leur contexte archéologique comme le prévoit l’article 7 de la Charte de Venise.

Veuillez accepter, je vous prie, Monsieur le Maire, l’assurance de nos sentiments respectueux.

Madame la Présidente,

Veuillez trouver ci-joint les 1373 signatures de la pétition « La Mosaïque Romaine est depuis 2000 ans à Uzès et doit rester in situ ». Cela s’ajoute à la pétition UCETIA sur www. change.org qui, à ce jour, a rassemblé plus 4200 signatures.

Celles-ci ont été recueillies à l’entrée des journées portes ouvertes du chantier des fouilles archéologiques ainsi qu’aux abords du marché d’Uzès du mercredi 5 avril 2017 et chez les commerçants du quartier. Elles montrent l’attachement des Uzétiens et des habitants du pays de l’Usée à leur patrimoine.

Persuadés, Madame la Présidente, que vous partagez notre émotion, nous vous prions de bien vouloir intervenir pour que soit déclaré un moratoire des travaux en cours. En effet cette période de réflexion permettrait l’étude de faisabilité d’un projet ambitieux pour Uzès et l’Occitanie. Celui-ci devrait inclure, après leur restauration, la conservation de ces mosaïques in situ, dans leur contexte archéologique comme le prévoit l’article 7 de la Charte de Venise.

Veuillez accepter, je vous prie, Madame la Présidente, l’assurance de notre très respectueuse considération.

Anton Liss                                                                        Michel Rieu

Président du Comité de quartier Charles Gide       Président de la commission patrimoine